Biographie du joueur Gus Hansen

  • : Function split() is deprecated in /home/darkervein/www/cotepoker/modules/filter/filter.module on line 895.
  • : Function split() is deprecated in /home/darkervein/www/cotepoker/modules/filter/filter.module on line 895.
Gus Hansen Gus Hansen   Danemark
Age : 35 ans.
Surnom : "The Great Dane".
Variante préférée : Triple-Draw LowBall.
Titres WPT : 4.
Style de jeu : Large.

Enfant terrible du Poker, Gus Hansen dit "The Great Dane" est un joueur qui ne laisse personne indifférent. Au style très agressif, il est capable de relancer avec n'importe quelles mains. Gus Hansen est également réputé pour sa lecture de jeu. Il est doté de ce que certains appellent un "sixième sens", d'autres l'accusent d'une chance insolente. Quoi qu'il en soit il a remporté depuis 2002 pas moins de $7.000.000 en tournoi, sans compter ses nombreuses parties en cash-game.

Gus Hansen utilise plusieurs armes à son arsenal dont la principale est pourtant la plus basique : la côte du pot. Il base principalement ses décisions sur ce simple facteur.

Certains bluffs de Gus Hansen sont célèbres pour être passés à la télévision de nombreuses fois. Il se sert de cette image de "chien fou" pour se faire payer ses grosses mains. Pourtant, Gus Hansen est loin d'être un grand bluffeur! Il peut être très "joueur" avant le flop (sur relance avec une petite paire par exemple...) mais son style postflop est relativement conservateur, en tout cas davantage que celui de joueurs agressifs de la trempe de Carlos Mortensen, Sam Farha ou encore Barry Greenstein.

Il est avant tout un inconditionnel du flop. Il considère que, dans la plupart des cas, la côte du pot justifie d'investir un peu plus d'argent pour aller voir trois cartes qui représentent 43% de sa main et notamment lorsqu'il est en position de big blind. C'est un style de jeu dicté uniquement par la côte du pot. Cela ne veut pas dire que Gus Hansen va systématiquement suivre en position de big blind avec n'importe quoi. Mais il suit beaucoup plus de mains dans cette position que la majorité des joueurs. Sa capacité à rester concentré tout au long de la main et sa focalisation sur la côte du pot lui permettent d'éviter les gros accidents et de créer de gros pots lorsque finalement il touche une bombe.

Il est également un maître dans la mise de continuation. En tournoi, il place cette mise environ 80% des fois où il est le relanceur préflop. Cela lui permet de remporter un grand nombre de petits pots incontestés puisque son adversaire ne va flopper un jeu défendable que dans 30% des cas environ.

Voilà comment raisonne dans les grandes lignes Gus Hansen en tournoi :

  • Vous bonne main VS Moi mauvaise main : vous gagnez
  • Vous mauvaise main VS Moi bonne main : je gagne
  • Vous bonne main VS Moi bonne main : gros tirage à pile ou face
  • Vous mauvaise main VS Moi mauvaise main : devrait être du 50/50 mais je vais en gagner plus que vous par mon agressivité

Il joue beaucoup plus large que la majorité des joueurs. En tournoi, il augmente progressivement son tapis en volant les blinds avec n'importe quelle main. Cette stratégie est beaucoup plus efficace lorsque le jeu est short-handed (moins de dix joueurs à la table). Il évite autant que faire se peut de se frotter contre des gros tapis même avec des grosses mains comme AK. Il considère qu'augmenter son tapis petit à petit par le vol répété est d'une part plus sûr et que d'autre part l'agacement grandissant de ses adversaires envers ses relances vont les pousser à faire de grosses fautes lorsque finalement il va toucher une bombe... et il a raison!

Gus Hansen a récemment publié un ouvrage "Every Hand Revealed" disponible en français "Chaque main révélée" dans lequel il détaille toutes les mains qui l'ont mené à la victoire lors du Aussie Millions du WPT.

Le plus gros pot de cash-game jamais gagné !

Gus Hansen contre Daniel Negreanu en 2006 pour le plus gros pot de cash-game de l'histoire du Poker Texas Hold'em No Limit : $575.700.

- www4 - sales2