Message d'erreur

  • Notice : Undefined index: value dans googleanalytics_page_alter() (ligne 217 dans /home/yhtlowzd/www/cotepoker/v2/sites/all/modules/google_analytics/googleanalytics.module).
  • Notice : Undefined index: value dans googleanalytics_page_alter() (ligne 217 dans /home/yhtlowzd/www/cotepoker/v2/sites/all/modules/google_analytics/googleanalytics.module).

Outs et Côte du pot

Que l'on se rassure, il n'est pas indispensable d'être un "crack" en mathématiques pour savoir utiliser intelligemment les règles fondamentales des probabilités au Texas Hold'em No Limit. Seuls quelques principes de base sont à connaître, souvent à utiliser comme une information parmi d'autres (le profil des joueurs présents, le tapis, la position, les tells...)

L'intérêt des statistiques dans le Poker

La notion de côte (et d'outs) est indispensable pour gagner régulièrement au Poker. Elle vous permet de miser la bonne somme au bon moment, en fonction du montant à gagner et de vos chances de l'emporter. Depuis que le Poker existe, deux stéréotypes de joueurs se sont imposés. D'un côté le "flambeur", donc on ne sait pas trop si il jouit d'un sixième sens, ou si c'est la chance qui lui sourit avec insolence (Gus Hansen en est l'incarnation en chair et en os). D'un autre côté, on a le matheux, qui maîtrise les côtes et les probabilités de chaque coup, chaque main, chaque carte avec une précision diabolique (La nouvelle génération d'Internet a souvent cette étiquette, Chris Moneymaker en est la figure emblématique).

Cette article présente la notion d'outs et de côte du pot au Poker. Nous allons voir ici que la maîtrise de certaines bases mathématiques et statistiques est indispensable, mais qu'il vaut mieux laisser de côté les grandes théories pour se concentrer sur quelques aspects pratiques bien utiles. Les probabilités peuvent-être décisives sur le long terme. Ce n'est pas ce calcul qui vous fera gagner une main, ni une partie, ni même un tournoi... La prise en compte de la côte d'un pot vous fera par contre gagner sur le long terme, après des centaines, voir des milliers de mains.

La côte du pot

Quand calculer une côte ?

Il y a deux cas dans lesquelles un calcul de côte s'impose.
- Soit un adversaire à misé, vous supposez votre main inférieur à la sienne et vous attendez (tirez) une ou plusieurs cartes afin d'avoir un jeu supérieur. C'est le cas du tirage.
- Un deuxième cas où vous aurez besoin des probabilités : vous avez le meilleur jeu, et vous avez peur qu'un de vos adversaires encore en jeu obtienne une carte qui le ferait gagner. Dans ce cas vous n'avez qu'une seule alternative : Vous devez miser, mais de combien ?

Ces deux situations sont très liées. En effet dans un cas vous devez savoir jusqu'à quel somme vous devez suivre pour tirer une carte, et dans l'autre quel somme vous devez miser pour que votre adversaire ne puisse pas suivre, ou tout du moins pour qu'il fasse une erreur en suivant (et cela qu'il touche sa carte ou pas, on parle ici sur le long terme).

La côte par l'exemple

Prenons un exemple simple : Vous avez A J, et le flop est le suivant : 7 8 9. Le pot est de $2, et votre adversaire (disons Jo) relance de $1.0. Grâce à votre concentration tout au long de la partie et étant donné le jeu pré-flop de notre ami Jo, vous le mettez au flop sur une paire de 7, 8 ou 9. Vous n'avez donc pas la meilleure main à ce moment-là, mais vous espérez bien améliorer votre jeu en tirant un 10 (pour la quinte), un J ou un A (pour la top-paire). La question à ce moment-là est la suivante :

Dois-je suivre sa relance de $1.0 sur un pot de $2 pour aller tirer un meilleur jeu ?

Le raisonnement est le suivant. Nous allons commencer par calculer le nombre d'outs. Un out est une carte restant dans le paquet qui peut améliorer votre jeu. Dans notre exemple, il y a 4 10, 3 J et 3 A, ce qui fait un total de 10 outs. A partir de ce nombre de cartes, vous pouvez calculer très facilement le pourcentage de chance de les toucher lors du tour de donne suivant : Il suffit de le multiplier par 2. Dans notre exemple nous avions 10 outs, il y a donc 20% de chance d'améliorer notre jeu au turn. Le pourcentage est le même à la rivière (il augmente très légèrement, mais vous pouvez le considérer comme identique pour un calcul de tête).

Revenons-en à la relance de notre adversaire. Pour gagner de l'argent sur le long terme, le pourcentage de chance d'améliorer notre jeu doit toujours rester supérieur à la mise par rapport à la valeur du pot + la mise. Il y a donc au milieu de la table un total (pot + mise) de $3.0, pour une relance de $1.0, soit un rapport d'à peu près 30%. Ce pourcentage est supérieur au 20% de chance d'améliorer notre jeu, la relance de Jo est donc trop chère pour être payée, il faut coucher. La mise maximum qu'il aurait été possible de suivre était de $0.5 (qui représente 20% des $2.5 du pot).

Vous l'aurez compris, si vous êtes le joueur Jo, et que vous souhaitez faire coucher vos adversaires, vous devez placer une relance supérieure à $0.5 pour sortir les tirages. A vrai dire, rien ne garantit que vos adversaires coucheront dans ce cas (tous les joueurs ne connaissent pas les stats, heureusement pour nous !). Mais si une personne tire une quinte par le ventre en payant $1 sur un pot de $2, cette personne commet une grossière erreur. Qu'elle touche sa carte ou pas par la suite, elle sera de toute manière perdante ... sur le long terme.

Pour aller plus loin

La côte du pot est une première étape indispensable qu'il faut comprendre et pouvoir calculer en live au cours d'un partie. Cependant la réalité est encore un peu plus compliquée. Par exemple, êtes vous sur que vos outs ne le sont pas également pour votre adversaire ? Pourriez-vous gagner plus d'argent si votre tirage rentre ? Combien ? Vous trouverez les réponses dans la suite de ce cours sur les probabilités ici.

- www4 - sales2