Les profils de joueur

Il est vital pour chaque joueur de Poker de savoir identifier rapidement le profil d'un adversaire. Après trois à quatre mains jouées par celui-ci, vous devez connaître grossièrement à quel type de joueur vous avez à faire. Vous devez ainsi répondre rapidement aux deux questions suivantes :

  • A-t-il plutôt tendance à suivre ou à relancer ?
  • Joue-t-il un grand nombre de mains pré-flop ?

Vous affinerez ces deux critères au fur et à mesure des parties jouées contre chacun de vos adversaires. N'hésitez pas à prendre des notes : Toute room digne de ce nom permet de renseigner un champ personnel sur les joueurs. Une fois ces informations acquises, vous aurez un avantage décisif sur les joueurs et pourrait affiner votre jeu afin de maximiser vos gains et minimiser vos pertes face à lui. Nous allons voir ici les quatre grandes familles de joueurs en reprenant la vision bestiale de Phil Hellmuth (Poker pro, Bornemann 2003).

L'éléphant

A-t-il plutôt tendance à suivre ou à relancer ? Suivre (Passif)
Joue-t-il un grand nombre de mains pré-flop ? Oui (Large)

Ce joueur suit un nombre important de main pré-flop : la sélection des mains n'est donc pas son fort ou il n'en a pas compris l'intérêt ! Il est donc difficile de prévoir son jeu ou de le faire sortir avec une grosse relance. Seule échappatoire : jouer agressivement ses très bonnes mains et ne pas tenter de bluff. Ce type de joueur est très prévisible et peut facilement se transformer en pigeon, à condition de savoir attendre le jeu solide qui permettra de l'envoyer à tapis.

La souris

A-t-il plutôt tendance à suivre ou à relancer ? Suivre (Passif)
Joue-t-il un grand nombre de mains pré-flop ? Non (Serré)

Entrant dans très peu de coups, on sait par avance qu'il ira rarement voir un flop sans une bombe entre les mains. A partir de là, la stratégie est simple : D'une part voler les blinds ou même les petits pots. Cet argent servira à payer des flops avec des mains marginales, comme des suited connectors et à créer le danger. Une souris jouant peu de coups, elle aura du mal à sortir avec A-K et un As au flop. Vous aurez alors la possibilité d'aller chercher un tirage sans essuyer de nombreuses relances. Joueur maniable et prévisible par excellence, la souris se transformera facilement en planche à billets lors d'un tête-à-tête.

Le chacal

A-t-il plutôt tendance à suivre ou à relancer ? Relancer (Agressif)
Joue-t-il un grand nombre de mains pré-flop ? Oui (Large)

A la différence des deux précédents, ce joueur n'est pas prévisible, il est capable de rentrer dans des coups improbables, de bluffer plusieurs fois de suite et de jouer de la même manière quel que soit ses cartes. Il n'est d'ailleurs pas impossible qu'il n'ait pas compris le rôle des deux cartes distribuées au début... On peut cependant dégager une tendance : il va relancer souvent et agressivement et va tout faire pour ne pas avoir à montrer ses cartes.
La parade ? Accepter de le payer certaines fois pour voir le flop et ne pas hésiter à le relancer ou le sur-relancer après le flop avec un bon jeu. Éviter les tirages et ne surtout pas tomber dans son piège de jouer comme une souris car il vous plumera avant que vous ayez eu le temps de montrer vos cartes.
Certains chacals se font une joie de plumer entièrement une table, amassant rapidement une grande quantité de jetons, de manière à ce que vous soyez automatiquement en désavantage au vu de la hauteur des tapis. Si vous êtes en cash-game et a fortiori sur Internet, je n'aurai qu'un seul conseil : la fuite.
Il convient cependant de noter que vous pouvez prendre le chacal à son propre piège. Le point fort de ce joueur est qu'il n'a pas besoin des nuts pour miser fort, ni même d'un jeu en fait ce qui le rend redoutable... Mais c'est aussi précisément là que réside son point faible : vous pouvez le piéger avec un gros jeu. Et par là-même modifier votre image à ses yeux. Si vous le piégez une fois sur un gros pot lors d'une session, il s'offre alors deux alternatives : soit vous avez renforcé votre image à ses yeux, il vous voit comme quelqu'un d'aussi rusé que lui, et donc il n'essaiera pas de jouer au malin avec vous sans une main valable. Dans ce cas là, vous pouvez dorénavant le reconsidérer plutôt comme un Lion contre vous car il a compris que vous aviez une trop grande ingéniosité pour ne pas le voir venir ; soit, dans une perspective plus effrayante, le chacal peut prendre ce revers de manière personnelle et alors se mettre à vous "chercher" par tous les moyens et jouer uniquement des pots parce que vous êtes dans le coup. Il veut montrer qu'il vous contrôle et qu'il peut récupérer ce qu'il a perdu. C'est une aubaine si vous touchez un fort jeu car vous pourrez lui prendre un deuxième gros pot mais surtout, ne rentrez pas dans son jeu! Rappelez-vous que le chacal ne connaît ni la peur, ni la raison et que cet animal blessé vendra chèrement sa peau. Vous devez donc éviter à tout prix de répondre à ses attaques (notamment verbales en live...) pour éviter de tomber dans un piège grossier. Restez calme et concentré et profiter de son tempérament impétueux... Mais seulement si l'occasion se présente!

Le lion

A-t-il plutôt tendance à suivre ou à relancer ? Relancer (Agressif)
Joue-t-il un grand nombre de mains pré-flop ? Non (Serré)

Le lion est le joueur solide par excellence. En rentrant dans peu de coups mais en les jouant agressivement et avec un jeu fort, il est très difficile de le mettre en défaut. Il n'y a pas vraiment de solution toute faîte contre ce type de joueurs, mis à part utiliser toutes les armes du poker : le bluff, le slowplay, le check-raise... En un mot jouer son meilleur Poker et prier pour que le sien soit plus faible. Évitez comme la peste ce type d'adversaire si vous jouez en cash-game à vos limites habituelles. Réservez ce type de joueur sur des petites blinds entre amis, afin de vous exercer et de perfectionner votre jeu.
Le seul point faible du Lion réside précisément dans son style trop "parfait" et prévisible. Certains joueurs sont tellement solides et font tellement peu d'erreurs que leur jeu en devient quasiment prévisible : ils ne suivent qu'avec la côte, ne relance qu'avec des outs en nombre suffisant ou un fort jeu, ne rentre dans des coups hors de position qu'avec des bombes atomiques, et en position avec des mains très fortes ou à très fort potentiel. Vous pouvez donc raisonnablement le situer quasi systématiquement sur un échantillon de mains fiable.
Les Lions les plus rusés en profitent pour placer un check-raise ou un bluff inhabituel dans un pot petit ou moyen. Ils vont raisonner au troisième degré : ils savent que vous savez qu'ils sont sérieux et ils en profitent sur un ou deux coups quand ils estiment que cela les avantage. Lorsqu'ils ne le montrent pas, ils veulent garder cette couverture pour en profiter encore une fois plus tard dans la session ou le tournoi, si l'occasion se présente. Lorsqu'ils montrent une manoeuvre inhabituelle de leur part, ils veulent "casser" leur image pour une double raison : ils ne se font pas assez payer leurs gros jeux et veulent provoquer les autres joueurs dans le but de se faire payer davantage(c'est un peu dire "Vous ne voulez pas payer mes grosses mains? Ce n'est pas grave, je vais récupérer des petits pots en manoeuvrant comme ça et ça ne changera rien pour moi!"), et ils veulent être craints. Le plaisir du Lion s'oppose à celui du Chacal : là ou le second rêve de contrôler la table par son action, le Lion prend plaisir à la contrôler par son inaction et son rayonnement. Il veut être sûr que tout le monde, et surtout les chacals, comprenne bien qu'il est le patron et ce même lorsqu'il ne lève pas le petit doigt pendant une heure.
Les vrais bons Lions sont rares, mais ne vous en approchez pas...

En résumé

Il n'y a bien sûr aucun joueur qui colle parfaitement à l'un de ces profils. Il s'agit de tendance, attention à ne pas mettre un adversaire dans une "case", et se faire piéger rapidement lors d'un changement de rythme de celui-ci. Cette notion de profil doit rester une indication parmi bien d'autres qui vous permettront de cerner plus précisément la valeur d'un joueur et donc celle de ses cartes lors d'une partie donnée.

Tags: 

- www4 - sales2