Le tapis en tournoi

La gestion du tapis est un élément crucial pour gagner en tournoi. Vous devez toujours avoir un œil, non seulement sur le votre, mais également sur celui de vos adversaires. La comparaison entre la hauteur de votre tapis et celui des autres doit être un élément de décision permanent, comme votre position, les blinds ou encore vos propres cartes ! Nous rappelons ici que les principes ci-dessous ne s'applique qu'au jeu de tournoi. En cash-game, et sauf quelques exceptions, vous devez toujours avoir le tapis max à la table (quitte à racheter des jetons au milieu d'une session après un mauvais coup).

La sélection des mains de départ

Le cours sur la sélection des mains vous donne un bon aperçu d'un bon jeu pré-flop. Ce jeu dépend notamment de la hauteur de votre tapis :

  • Si vous êtes l'un des deux cheap leader de la table, vous pouvez vous permettre de jouer moins serré avec les autres joueurs. Vous devez essentiellement vous méfiez de ceux qui peuvent vous mettre dehors (ou presque) en un coup.
  • Si vous êtes parmi les plus petits tapis de la table, il faut alors impérativement jouer la position. Sans une bombe entre les mains, abstenez-vous.
  • Dans tous les autres cas, suivez le tableau de référence de cette page

Le M

Le M est un indicateur relativement fiable de la hauteur de votre stack sur une table de tournoi. Il représente le nombre total de tour que vous pouvez faire avant épuisement des stocks... Grâce à cet indicateur, vous allez pouvoir ajuster votre jeu au fur et à mesure de l'avancée des blindes (et de la diminution / augmentation de votre tapis).

Comment calculer son M ?

Il faut diviser le montant de votre tapis par l'ensemble des blinds (petites et grosses) ainsi que les ante présent à un tour donné. Par exemple, si votre tapis est de 5500 jetons, avec des blinds en 150/300 et un ante de 100, votre M est alors de 4300 / (150 + 300 + 100) = 10. Cela veut dire qu'en foldant toutes vos mains à partir de maintenant, vous ne tiendrez "que" 10 tours.

Adapter son jeu

Pour faire simple, plus votre M est important, puis vous pourrez jouer loose agressif (chacal selon la théorie des profils). Puis votre M est bas, plus il faudra serrer votre jeu (et basculer sur du lion, voir de la souris...). Voici les trois situations les plus couramment admises, et les jeux à associer :

  • M > 20
    • Passez en mode "chacal" (loose aggressif), mais en fonction de votre adversaires. Vous pouvez jouer plus de mains, à condition de jouer les tapis "moyen -" (avec un M entre 9 et 15). Jouez un gros tapis pourrait vous faire sortir, et il faut éviter les tous petits tapis qui ne jouent qu'avec des "bombes", et vont se mettre all-in très rapidement. Les tapis moyen- auront le plus à craindre de vous, et vous pourrez les manipuler d'autant plus facilement.
    • C'est le moment de tenter les coin flip évident contre les petits tapis.
  • 9 < M < 20
    • Jouez votre jeu standard. C'est une zone de confiance, ou vous devez attendre une bonne main et la jouer aggressif.
    • Attaquez de préférences les plus petits tapis que vous, mais sans bluff inutile.
    • Évitez les petites paires servis (sauf en cas de très bonnes positions). Elles vous seront rarement d'une grande aide.
  • M < 9
    • C'est la zone difficile, dans laquelle on se retrouve trop souvent ! Jouez la position et très sérré.
    • Jouez peu de main, mais jouez les très aggressivement, sans hésitez à envoyer votre tapis (jetez tout de même un œil aux places payées pour ne pas faire n'importe quoi au mauvais moment)
    • C'est le moment de jouer les petites paires pour accrocher un brelan. Ne jouez pas systématiquement les coin flip, seulement si votre M est inférieure à 5.

Tags: 

- www4 - sales2